La nouvelle exposition du MAD Bruxelles consacrée à l’ ecodesign “Buy now and pay later”  interroge le consommateur sur son rôle à jouer dans une société de consommation plus verte et tonne comme avertissement : nous payerons sans doute demain nos choix d’aujourd’hui.

Mais l’ecodesign qu’est-ce que c’est ?
Voici quelques éléments de réponses pour vous donner encore plus de gout pour l’ecodesign vous donner envie de pousser les portes du MAD dès le 7 septembre.

 

 

L’ecodesign, enjeu de société

 

Si vous vivez dans votre cave depuis les années 70, alors vous n’aurez peut-être pas encore entendu parlé d’écologie, de développement durable, de réemploi.  En même temps et bien entendu, après 40 dans une cave, votre impacte environnemental sera limité. Bravo !

Pour tous les autres, vous avez déjà compris que c’est un enjeu majeur de notre société.

Comment alors changer nos habitudes de consommation dans une démarche plus respectueuse de l’environnement, pour notre alimentation comme pour les objets du quotidien ? L’ecodesign nous apporte quelques réponses.

 

L’ ecodesign : des objets conçus dans une démarche de développement durable

 

Un objet ecodesign est imaginé à partir de ressources renouvelables, dans une démarche respectueuse de l’environnement. L’idée est de fabriquer des produits usuels en limitant au maximum le gaspillage des matières premières et des ressources naturelles : une sorte de cercle vertueux ou l’impact environnemental est pris en compte dans tout le cycle de vie de l’objet, de la fabrication, en passant par la distribution (ou sous estime bien souvent l’impact de la logistique sur l’environnement), son usage et sa revalorisation.

Cette action s’inscrit dans «une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit […] sur l’ensemble de son cycle de vie (ACV), tout en conservant ses qualités d’usage. »  l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

 

Le consommateur, acteur du changement

 

Certaines entreprises ont déjà pris la voie de l’écodesign, pour des raisons diverses (amendes élevées pour les “pollueurs-payeurs” ) mais aussi pour leur image de marque auprès d’un public désireux de consommer plus responsable. Le concept est tellement « tendance » qu’on parle même parfois de greenwashing (ou écoblanchiment), une récupération simpliste d’un discours teinté d’écologie, de bonnes intentions et d’investissements lourds en publicité comme en markéting produit.

Mais le consommateur peut lui-même être acteur du changement, en vérifiant l’origine de l’objet avant de le mettre dans son caddie, en privilégiant une décoration faites d’objets ecodesign plutôt que d’opter pour un millionième exemplaire d’une table basse d’un supermarché du design, même si la tentation est forte et la guerre des prix est rude.

Car ces objets et ces créations méritent votre attention. Les designers d’objets ecodesign vont droit au but : l’objet est désigné pour sa fonction, avec simplicité et efficacité. Ces objets sont avant tout utiles, revenants à la source de la création du produit. Ces réalisations sont bonnes pour l’environnement et belles pour votre intérieur.

 

La nouvelle exposition du MAD Bruxelles questionne la notion d’écodesign

 

Et c’est pour ça que l’exposition du MAD nous fait du bien : terminés les rideaux écoresponsables en chanvre tressé qui sentent la chèvre, la commode en bois de palette recyclées ou un luminaire fait avec 2 cuillers et une vieille passoire. Les créations des ecodesigners sont bien réalisées et esthétiques, rivalisant souvent avec les designs contemporains les plus élégants.

A l’occasion de Design September, le MAD questionne donc la notion d’ écodesign, expose le travail de designers en résidence et ouvre les portes des ateliers de créateurs pour valoriser et faire connaître leur travail.

Cette démarche nous semble non seulement louable mais aussi incontournable, car les grandes batailles de l’ecodesign sont là : affirmer et confirmer qu’un objet ou une création écoresponsable peut aussi avoir une grande valeur esthétique, mais aussi inviter les consommateurs que nous sommes à devenir acteurs du changement, en questionnant nos habitudes pour mieux changer nos mode de consommation en matière de décoration et de design.

Car «les objets ne se réduisent pas à leur aspect esthétique, mais résolvent aussi des problèmes de société. » peut-on lire dans le Manifesto du MAD.

 

AU MAD – Lost and found
https://mad.brussels/fr/agenda/lost-and-found
du 7 au 20 septembre 2018

AU MAD – Buy now, pay later
https://mad.brussels/fr/agenda/buy-now-pay-later
Du 8 septembre au 7 octobre 2018

MAD, fashion and design platform
Place du nouveau marché aux grains 10
1000 Bruxelles

 


 

jeanlux.com - des lampes belles et bonnes à la fois
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

Pierre Chevron  |  Créateur de luminaires et lighting designer  |  Bruxelles

Designer de luminaire et spécialiste en ambiance lumineuse, mon plaisir est de révéler le potentiel esthétique des objets et de magnifier l’espace avec un éclairage original et élégant.
Je chine pour vous des luminaires originaux et j’imagine des créations lumineuses poétiques et charmantes qui se fondent dans votre ambiance, éclairent avec chaleur et style l’âme de votre intérieur.

 

0
Connecting
Please wait...
Laisser un message

Nous ne sommes pas en ligne. Veuillez laisser un message.

Votre nom
* Email
* Votre question
Support en ligne

Besoin d'aide ? Discutons ensemble.

* Votre nom
* Email
* Votre question
En ligne
Feedback

Help us help you better! Feel free to leave us any additional feedback.

Laissez-nous vous aider. N'hésitez pas à nous laisser votre avis.

Comment notez-vous notre Helpdesk ?

Pin It on Pinterest

Share This